A comme Albatros
Index

On commence cette série avec A comme Albatros. Pourquoi cet oiseau ? Il y a tant d'animaux avec un nom plus amusant, comme l'Anomalure par exemple, ou encore l'Axolotl. Depuis le minuscule Acarien jusqu'à l'énorme Anaconda on a le choix. Il y avait aussi le sympathique Âne, ou bien l'Aigle, beaucoup utilisé dans le passé comme emblème des castes dirigeantes.
Il convient de faire un petit rappel d'ornithologie, avec un soupçon de taxonomie (science toujours en évolution, grâce à l'apport de l'analyse génétique). La classification des Espèces est parfois controversée ou modifiée. Mais avant tout rappelons que Albatros fait (ou a fait) référence à plusieurs navires, à plusieurs avions1, à des films et des chansons. Dans le domaine du golf un Albatros est un trou réussi en trois coups sous le par (mieux qu'un Eagle).
Les Albatros sont de grands oiseaux marins qui nichent pour la plupart dans des îles inhabitées et à l'abri des prédateurs. Ils font partie de la famille des Diomedeidae et on en reconnait une bonne vingtaine d'espèces, certaines ne venant à terre que sur quelques petites îles. Ils vivent pour la plupart dans le Grand Sud (les 40èmes Hurlants et les 50èmes Rugissants), sauf trois espèces qui vivent dans le Pacifique Nord (se reproduisant sur quelques petites îles d'Hawaii et du Japon) et une quatrième, l'Albatros des Galápagos, qui vit dans la zone tropicale2.
J'ai eu la chance de voir des Albatros dans les Mers du Sud. Le plus grand est l'Albatros hurleur (Diomedea exulans)3 qui atteint 3,60 m d'envergure4. Remarquons au passage que si cet Albatros est hurleur en français et en italien, il est voyageur dans d'autres langues (anglais, espagnol, portugais, allemand…). Les Albatros pratiquent le vol dynamique (vol de gradient) et parcourent ainsi des distances énormes au-dessus de la mer sans battre des ailes. Le vent est leur allié. Mieux qu'un voilier qui "tire des bords" pour remonter le vent, les Albatros le font en trois dimensions en optimisant leur direction de vol, leur vitesse et leur altitude. On dit que leur narines fonctionnent comme des tubes de Pitot et leur permettent de bien connaître leur vitesse. Comme rien n'est parfait, ils sont incapables d'atterrir dignement lorsque le vent est faible.
On se souvient du poème de Baudelaire
1
Souvent, pour s’amuser, les hommes d’équipage
Prennent des Albatros, vastes oiseaux des mers,
Qui suivent, indolents compagnons de voyage,
Le navire glissant sur les gouffres amers.
2
À peine les ont-ils déposés sur les planches,
Que ces rois de l’azur, maladroits et honteux,
Laissent piteusement leurs grandes ailes blanches
Comme des avirons traîner à côté d’eux.
3
Ce voyageur ailé, comme il est gauche et veule !
Lui, naguère si beau, qu’il est comique et laid !
L’un agace son bec avec un brûle-gueule,
L’autre mime, en boitant, l’infirme qui volait !
4
Le Poète est semblable au prince des nuées
Qui hante la tempête et se rit de l’archer ;
Exilé sur le sol au milieu des huées,
Ses ailes de géant l’empêchent de marcher.

Chez les marins tuer sur un Albatros portait malheur à tout le navire. C'est d'ailleurs le thème du long poème de S.T. Coleridge “The Rime of the Ancient Mariner” (1798). Herman Melville parle longuement des Albatros dans Moby Dick5.
On connait aussi Orville, l'Albatros des studios Walt Disney qui transporte des Souris dans un dessin animé de 1977 (je le trouve plutôt bien fait, je dois le reconnaître).
L'Albatros, et tout particulièrement l'Albatros hurleur, a été représenté sur de nombreux timbres postaux6, même par des pays sans façade maritime.
_____________
1 Parmi les machines volantes appelées Albatros il y a le navire volant (fictionnel) de Robur-le-Conquérant, imaginé par Jules Verne et paru en 1886. Le capitaine Jean-Marie Le Bris, pionnier de l'aviation s'était inspiré des Albatros pour expérimenter ses machines volantes à partir de 1857.
2 Il y a en général peu de vent dans la zone intertropicale. Cependant le Courant de Humboldt apporte de l'eau froide jusqu'à l'équateur, ce qui génère suffisamment de vent entre les Îles Galápagos et l'Amérique du Sud pour convenir à l'Albatros des Galápagos.
3 Voir l'article sur l'Albatros Hurleur dans Wikipédia en Français et aussi l'article sur la famille des Diomedeidae. L'article sur l'Albatros hurleur dans oiseaux.net est intéressant (mais la carte de distribution est hilarante).
4 Le nageur allemand Michael Groß, multiple médaillé d'or aux Jeux Olympiques et Championnats du Monde, était surnommé l'Albatros en raison de sa grande envergure (2,13 m).
5 Voir ce passage et la longue note de bas de page dans Moby Dick au sujet des Albatros (lire en ligne sur archive.org à la page 208 de l'édition de 1851).
6 Les pays qui ont des territoires dans le Grand Sud (comme la France avec les TAAF, ou le Royaume-Uni avec la Géorgie du Sud, les Îles Faulkland...) arrivent en tête. Voir cette page dédiée aux timbres représentant l'Albatros.
MM 2021