E comme Escargot
Index

À la lettre E j'ai retenu l'Escargot. Il y avait le choix, surtout si on admet les accents. Par exemple l'Éléphant qui a été vénéré, déifié, et qui présente d'intéressantes particularités anatomiques.
Escargot est un terme vernaculaire relativement flou. Selon les régions on parle de limaçons, de colimaçons, ou de cagouilles. Si on admet que les Escargots sont les mollusques terrestres munis d'une coquille, on a affaire à quelques dizaines de milliers d'espèces décrites (environ 500 en France). La définition pourrait s'étendre aux espèces aquatiques et marines, mais les escargots terrestres représentent déjà 40 % des espèces de mollusques.
Si l'escargot standard se distingue facilement de la limace standard, il existe des taxons intermédiaires avec une coquille sommaire (soit incomplète, soit vestigiale). C'est un bonheur pour les taxonomistes et pour les spécialistes de l'évolution. Stephen Jay Gould (qui fut un spécialiste des escargots terrestres) raconte dans un de ses livres que lors de la recherche de fossiles il ne trouvait que des escargots, alors qu'un de ses collègues, spécialistes des mammifères, trouvait des dents mais aucun escargot1.
La structure hélicoïdale de la coquille est plus efficace du point de vue de la compacité que la spirale plate des ammonites (espèces fossiles, aquatiques). C'est cette invention qui a permis l'apparition des escargots terrestres de taille notable (la coquille des Achatines atteint 20 cm). Notons que cette évolution depuis une symétrie bilatérale a bouleversé l'anatomie interne des gastéropodes2 (et compliqué l'accouplement).
Malgré sa lenteur proverbiale, l'escargot est un animal opportuniste qui a colonisé de nouveaux territoires et devient par endroit une espèce invasive. Les petits escargots qu'on voit perchés sur les herbes en Provence appartiennent à une espèce venue du Sud-Est de l'Europe, Xeropicta derbentina (Hélicelle des Balkans). Elle est apparue en Provence en 1949, mais, curieusement, ne semble pas présente en Italie.
Si la plupart des Escargots sont herbivores, il y a aussi des Espèces carnivores et certaines sont même prédatrices. Sur le pourtour méditerranéen on connaît le Bulime tronqué3. Certaines de ces Espèces prédatrices s'attaquent tout spécialement à d'autres Escargots, et on les a utilisées comme moyens de lutte biologique (parfois le remède s'est montré pire que le mal)4.
L'Escargot fait partie des spécialités gastronomiques dans beaucoup de régions du monde, peut-être particulièrement en Europe du Sud. Toujours en raison de sa lenteur, il s'agit de Slow Food.
L'Escargot est aussi présent dans des comptines enfantines et dans quelques chansons.


A l’enterrement d’une feuille morte
Deux escargots s’en vont
Ils ont la coquille noire
Du crêpe autour des cornes
Ils s’en vont dans le noir
Un très beau soir d’automne
Hélas quand ils arrivent
C’est déjà le printemps
Les feuilles qui étaient mortes
Sont toutes ressuscitées
Et les deux escargots
Sont très désappointés  🐌🐌
Poème de Jacques Prévert, avec une musique de Joseph Kosma
_____________
1 Je n'ai pas réussi à retrouver ce passage.
2 Gastéropode : "qui avance ventre-à-terre" ou encore "qui a l'estomac dans les talons"
3 Voir le Bulime tronqué dans Wikipédia en Français. Voir aussi les occurrences en France de plusieurs Escargots méditerranées sur le site de l'Observatoire Naturaliste des Écosystèmes Méditerranéens.
4 Aux Bermudes l'Escargot Otala lactea a été introduit vers 1920. C'est une espèce comestible et appréciée, mais sans prédateur local elle est vite devenue invasive, au détriment des espèces locales du Genre Poecilozonites. On a alors introduit l'Escargot prédateur Euglandina rosea pour contrôler Otala. Malheureusement Euglandina s'est surtout attaqué aux Escargots endémiques du Genre Poecilozonites. On trouvera des informations au sujet de la survie de Poecilozonites dans l'article de Wikipedia en Anglais et sur le site du Gouvernement des Bermudes. En particulier voyez les liens vers la découverte de petites populations survivantes.

MM 2021