Carte voyage MM 2017
J'ai pris huit semaines de vacances entre la mi-janvier et la mi-mars de cette année 2017. Pour la première fois je suis allé en Amérique Centrale. L'aéroport distant était Tocumen, près de Ciudad de Panamá (Panama City). Sur place j'ai finalement choisi de visiter trois pays, le Panama, le Costa Rica et le Nicaragua.

La plupart des liens s'ouvrent dans un autre onglet (en général le même onglet est réutilisé). La plupart des photos peuvent être agrandies (il faut ensuite revenir à la page principale). Les vues panoramiques une fois agrandies nécessitent en général un "clic" supplémentaire pour un affichage en résolution complète, selon les navigateurs. Ensuite il faut utiliser les "ascenseurs" sur les écrans de résolution faible ou moyenne. Sur les images non agrandies, les infobulles peuvent donner des indications (placer le curseur sur la petite image).
Merci à Wikipedia pour tous les articles vers lesquels nous mettons des liens. Nous mettons souvent le lien vers la page en espagnol (ou parfois en anglais) si elle est mieux illustrée que celle en français.

Liens rapides
Panama
Ciudad de Panamá
Écluses de Miraflores
El Valle de Antón
Santa Fe
Malena
Bocas del Toro
Colon

Costa Rica
Tortuguero
La Fortuna


Nicaragua
Le Río San Juan
Granada
León
Masaya
Chichigalpa
Cosigüina
Ometepe
Bluefields
Laguna de Perlas
Augusto Sandino

Divers
Singes Hurleurs
Bestioles
Peintures murales
La Route Interaméricaine
L'eau
Transports




La carte principale ci-dessous peut être agrandie et déplacée avec la souris. Merci à umap et openstreetmap.org.

 Carte interactive du voyage.   MM début 2017

  Carte en grand format dans un autre onglet

Panamá Balboa

Panamá

Balboa Balboa
Panamá
Le Panama dans WikipediaLe Panama dans Wikipedia
Le Panama est au sud de l'Amérique Centrale, et au point le plus étroit de l'isthme la distance entre l'Océan Pacifique et la Mer des Caraïbes n'est que de 60 km. Cette faible distance et la possibilité de créer un lac ont été déterminantes pour le choix d'implantation du Canal de Panama. Depuis plus d'un siècle l'histoire du pays est inséparable de celle du Canal.
C'est un pays plutôt riche, même si les inégalités sont importantes. Avec une densité de population encore faible il existe de nombreux parcs naturels et une faune diversifiée. Le tourisme se développe, mais heureusement il n'atteint pas le niveau du Costa Rica.
Outre la ville de Panamá, j'ai visité les écluses de Miraflores, les régions de El Valle de Antón, Santa Fé, Malena et Bocas del Toro et j'ai vu rapidement la ville de Colón.
Dès mon arrivée j'ai rencontré deux touristes vénitiens avec lesquels j'ai visité la ville. Je les ai retrouvés plus tard pendant ce voyage.

Ciudad de Panamá
Ciudad de Panamá est une ville moderne et un important centre financier. Elle reçoit beaucoup de visiteurs. Le quartier le plus touristique est le Casco Viejo (ou Casco Antiguo). La longue bande côtière fait un peu penser à la Corniche de Doha.
Ciudad de Panamá dans WikipediaPanamá City dans Wikipedia
Statue de Vasco Núñez de Balboa
Statue de Balboa
Le bord de mer (Océan Pacifique)
La promenade côtière
Dans le quartier du Casco Viejo
Le quartier du Casco Viejo
Ange fait d'armes et de munitions. Il existe un programme d'échange des armes contre des bons d'achats de nourriture et de médicaments.
Ange en armes
La City vue depuis le Casco Viejo
La ville vue depuis le Casco Viejo
Panorama depuis le Parque Municipal
La ville vue depuis le Parque Municipal

Les écluses de Miraflores
Le Canal de Panama n'est pas entièrement au niveau de la mer. Les bateaux doivent monter jusqu'au Lac Gatún (altitude 26 m) et redescendre vers l'autre océan. Il y a trois groupes d'écluses. Les écluses de Miraflores sont les plus faciles à visiter. Écluses du Canal de Panamá dans WikipediaÉcluses du Canal de Panama
Passage d'un cargo, d'un petit bateau de plaisance et d'un remorqueur (depuis le Pacifique vers l'Atlantique)
Les écluses de Miraflores
Passage d'un tanker (depuis le Pacifique vers l'Atlantique). Sur cette image on voit bien une des Mules électriques.
Guidage d'un tanker
Une fois que le niveau haut est atteint dans l'écluse une deuxième porte se ferme
Double porte
Le Pont des Amériques vu depuis le Pacifique. La Route Interaméricaine passe sur ce pont.
Le Pont des Amériques

El Valle de Antón
El Valle, dans la Province de Coclé, se situe dans la caldera d'un ancien volcan. Il y a des sources chaudes exploitées et de belles promenades à faire, vers les sommets ou vers les nombreuses chutes d'eau. Fin janvier les nuits sont encore fraîches à 600 m d'altitude.
El Valle de Antón dans Wikipedia (en espagnol)El Valle de Antón
Plantes épiphytes (Broméliacées)
Plantes épiphytes
Pétroglyphes (Piedra Pintada)
La Piedra Pintada (pétroglyphes anciens)
Bain de boue dans la source chaude
Bain de boue

Santa Fe
Santa Fe est une autre petite ville, dans la Province de Veraguas, qui devient touristique. On y trouve une agriculture de qualité (café, cacao et autres cultures tropicales) et il y a de belles promenades possibles. J'y suis resté trois jours. C'était au moment de la grande foire régionale.
Santa Fe dans Wikipedia (en anglais)Santa Fe dans Wikipedia

Orchidée près de Santa Fe
Orchidée
Café et oranger près de Santa Fe
Café et oranger
Baignade dans une rivière près de Santa Fe
Baignade dans la Rivière Santa Cruz
Cuisine pour la Grande Foire de Santa Fe
Cuisine pour la Grande Foire
Groupe de garçons allant à la Grande Foire de Santa Fe
En route pour la Foire
Jeune fille se rendant à la Grande Foire de Santa Fe
En route pour la Foire

Malena
Je suis allé sur la côte Ouest de la Péninsule d'Azuero, sur le Pacifique. Ici on est à peu près à l'extrême Sud de l'Amérique du Nord. Plusieurs espèces de tortues de mer viennent pondre sur la plage. Une association protège les œufs jusqu'à l'éclosion.
District de Mariato dans Wikipedia (en espagnol)Distrito de Mariato
La plage de Torio au coucher du soleil
La plage de Torio
Iguanes verts et urubu à tête rouge sur la plage de Malena
Iguanes verts et Urubu
Urubu noir, caracara et urubu à tête rouge
Trois espèces de rapaces
Collecte des tortues après éclosion en milieu protégé
Collecte des bébés tortues
Lâcher des jeunes tortues à l'aube
Le grand départ pour les bébés tortues
Jeune tortue imbriquée
Un bébé de tortue imbriquée

Bocas del Toro
Bocas del Toro est le nom d'un archipel, d'une province, d'une ville et d'un district. On arrive à la ville principale (Bocas del Toro, sur l'Île Colón) en bateau depuis Almirante. Le tourisme se développe dans l'archipel, mais sans excès. C'était ma première baignade dans la mer des Caraïbes.
Archipel de Bocas del Toro dans Wikipedia (en espagnol)Bocas del Toro dans Wikipedia
Île Bastimentos (Archipel de Bocas del Toro)
Île Bastimentos (Archipel de Bocas del Toro)
Playa Ranita Roja (Isla Bastimentos)
Playa Ranita Roja (Isla Bastimentos)
La petite grenouille rouge (Ranita Roja) qui donne son nom à la plage
La Ranita Roja
Caïmans sur l'Île Bastimentos
Caïmans sur l'Île Bastimentos
Dauphins dans l'Archipel
Dauphins dans l'Archipel
Racines aériennes des palétuviers dans la mangrove
Racines de palétuviers dans la mangrove
Bocas del Toro (la ville)
Bocas del Toro
Paresseux dans l'Archipel
Paresseux

Colón
J'ai passé quelques heures à Colón du côté Atlantique (Caraïbe) du Canal de Panama. Colón est une ville un peu à l'abandon, qui m'a fait penser à un mélange de Detroit, Port-Moresby et Kolkata (en prenant le pire de chacune de ces villes). Colón dans Wikipedia (en espagnol)Colón dans Wikipedia
Le monument à Christophe Colomb (Cristobal Colón) : "al immortal descubridor del Nuevo Mundo"
Christophe Colomb
La Cathédrale de Colón
La Cathédrale de Colón
Le centre ville de Colón
Le centre ville de Colón

Retour en haut de la page



 

Imperial
Colones

Costa Rica

Colones Pilsen
Costa Rica
Le Costa Rica dans Wikipedia Le Costa Rica dans Wikipedia
Le Costa Rica est le pays le plus touristique de la région. Il a su aborder une période de paix en supprimant son armée en 1949. Par la suite une politique de protection de vastes zones naturelles lui a amené de nombreux visiteurs. Aujourd'hui le touriste est surtout considéré comme un pigeon à plumer, mais la mercatique du pays marche toujours fort, usant de mots comme écotourisme, ecolodge, durable ou encore zéro émission.
L'agriculture est aussi un secteur important au Costa Rica. Le pays est un très gros exportateur de bananes et d'ananas.
J'ai essentiellement visité Tortuguero (rapidement) et La Fortuna (région du Volcán Arenal). Pour traverser le pays entre le Panama et le Nicaragua j'ai aussi dormi à Puerto Limón et à Guápiles. 

Tortuguero
Tortuguero est un parc national bien connu sur la cote Caraïbe (Atlantique) du Costa Rica. Pour l'instant on y accède en bateau ou en avion. En février il n'y a pas de tortue marine sur la plage, mais déjà beaucoup de touristes, la plupart en voyage organisé.
Tortuguero dans Wikipedia (en français)Tortuguero dans Wikipedia
Crocodile américain dans le Río Tortuguero
Crocodile américain Crocodylus acutus
Tortue semi-aquatique
Tortue
Singe hurleur
Singe hurleur
Tortue de terre
Tortue
Cassiques de Montezuma (Psarocolius montezuma) et leurs nids
Cassiques de Montezuma
lézard, genre anolis
Lézard

La Fortuna
La région du Volcan Arenal est l'autre région que j'ai visitée au Costa Rica. On trouve à se loger pour un bon prix, mais comme ailleurs dans ce pays il faut payer pour se promener. Nous avons quand même réussi à accéder aux sources chaudes.
La Fortuna dans Wikipedia (en espagnol)La Fortuna dans Wikipedia
Catarata La Fortuna
Catarata La Fortuna
Onoré fascié (Trigrisoma fasciatum)
Onoré fascié (Trigrisoma fasciatum)
Oiseau non identifié
Oiseau non identifié
Le lac de cratère du volcan Cerro Chato
Lac de cratère (Volcan Cerro Chato)
Baignade dans le lac de cratère (Volcan Cerro Chato)
Baignade dans le lac de cratère
Toucan
Toucan
Sources chaudes. Il est possible d'y accéder sans passer par la caisse.
Dans les sources chaudes
Le Volcan Arenal
Volcan Arenal
Coatis. Ici ils sont familiers des touristes.
Coatis

Retour en haut de la page



 

Toña Córdoba

Nicaragua

Córdoba Victoria
Nicaragua
Le Nicaragua dans Wikipedia Le Nicaragua dans Wikipedia
Le Nicaragua a une histoire contemporaine toujours marquée par les révolutions du 20ème siècle. Aujourd'hui encore le FLNS domine la vie politique. C'est un pays moins riche que son voisin du sud et pour le touriste c'est une destination à bon marché. La région proche du Pacifique est la plus peuplée et la plus développée du pays. Il y a des volcans actifs le long du Pacifique. J'ai visité, sans optimiser mon parcours, le Río San Juan, Granada, León, Masaya et son volcan, Chichigalpa puis la Péninsule de Cosigüina. Ensuite j'ai visité l'Île d'Ometepe sur le Lac Cocibolca (ou Lac Nicaragua). Enfin je suis allé sur la Côte Caraïbe, à Bluefields et à Laguna de Perlas.
Je présente aussi quelques informations sur Sandino et la Révolution.

Le Río San Juan
À peine arrivé au Nicaragua depuis Bocas del Toro je me suis dirigé vers San Carlos et j'ai descendu le Río San Juan jusqu'à El Castillo. C'est un village accessible seulement par le fleuve. J'y suis resté deux jours complets et j'ai fait une excursion en canoé sur le Río de Santa Cruz.
Le Río San Juan dans Wikipedia (en espagnol)Río San Juan dans Wikipedia
El Castillo, village du Río San Juan
El Castillo sur le Río San Juan
El Castillo de la Inmaculada Concepción, le fort qui a donné son nom au village de El Castillo
El Castillo (le fort)
Le baseball est le sport national au Nicaragua. Même les petits villages ont leur terrain.
Partie de baseball à El Castillo
Singes hurleurs (Alouatta palliata)
Singes hurleurs (Alouatta palliata)
Lessive dans le Río de Santa Cruz. Il n'y a pas de lave-linge à la maison.
Lessive
Onoré fascié (Trigrisoma fasciatum)
Onoré fascié
Chauves-souris nectarivores pendant le jour
Chauves-souris
Tortue d'eau douce dans le Río de Santa Cruz
Tortue d'eau douce
Caïman (Caiman crocodilus) dans le Río San Juan
Caïman à lunettes dans le Río San Juan
Sieste à El Castillo
Sieste
Le fortin de San Carlos sur le Lac Cocibolca (Lac Nicaragua)
San Carlos
Barques de pêcheurs à San Carlos au petit matin
San Carlos

Granada
J'ai rejoint Granada en deux jours depuis San Carlos, accompagné de mon copain JP le Québecois. Granada est une ville d'architecture coloniale, en bordure du Lac Cocibolca (ou Lac Nicaragua). C'est une des destinations les plus visitées du pays, mais il n'y a pas de hordes de touristes.
Granada dans Wikipedia (en français)Granada dans Wikipedia
Bâtiments officiels au centre ville de Granada
Architecture coloniale
Maison coloniale près du Parque Central
Maison coloniale
Église de Guadalupe
Église de Guadalupe
Cathédrale de Granada
Cathédrale
On peint les voûtes. Le peintre s'inspire largement de Michel-Ange
Voûte de la Cathédrale
Le peintre s'inspire largement de Michel-Ange
Voûte de la Cathédrale
Église de Xalteva
Église de Xalteva
Église de la Merced
Église de la Merced
Palais Municipal (Mairie) de Granada
Palais Municipal
Porte de style colonial à Granada
Porte ancienne

León
León est depuis longtemps la grande rivale de Granada. Elle est peut-être un peu moins touristique, mais possède un patrimoine architectural remarquable. León fut un bastion sandiniste pendant les révolutions du 20ème siècle.
León dans Wikipedia (en espagnol)León dans Wikipedia
Parque Central de León, avec la fontaine et la Cathédrale
Parque Central
La Cathédrale de León, inscrite au Patrimoine Mondial par l'UNESCO
La Cathédrale de León
Le Musée de la Révolution rappelle l'histoire du pays, Sandino et la Révolution de 1978-1979
Le Musée de la révolution
Le souvenir de la Révolution des années '70 et '80
En souvenir de la Révolution de 1978-1979
Beaucoup de maisons ont un plan en carré avec une cour intérieure, souvent avec un jardin.
Cour intérieure
Dans les rues de León
Dans les rues de León
Dans les rues de León
Dans les rues de León
Dans les rues de León
Dans les rues de León
Iglesia de la Recolección
La Recolección
Iglesia de la Merced
La Merced
Iglesia Nuestra Señora del Pilar de Zaragoza
Pilar de Zaragoza
San Juan Bautista
San Juan
Cinéma d'architecture Art Déco
Le Cinéma Gonzalez
Le Théâtre
Le Théâtre
Remarquez la diversité des bananes proposées à la vente.
Marchande de bananes

Masaya
Masaya est, pas sa situation, un important centre de communication et transport. Elle est connue pour son artisanat et pour ses fêtes folkloriques. À proximité il y a le Volcan Masaya qui est actif et possède un lac de lave partiellement visible.
Masaya dans Wikipedia (en espagnol)Masaya dans Wikipedia
Le Volcan Masaya et la Laguna de Masaya
Volcan Masaya et Laguna de Masaya
Le Volcan Masaya vu depuis le bord du cratère
Vue du volcan depuis le bord du cratère
Le cratère intérieur du Volcan Masaya
Le cratère intérieur
Lave en fusion dans le cratère intérieur
Lave en fusion
Iglesia San Juan à Masaya
Iglesia San Juan
Iglesia de la Asunción à Masaya
Iglesia de la Asunción
Collège Salésien (Don Bosco)
Collège Salésien
La porte du marché à Masaya
La Porte du marché à Masaya
Joueurs d'échecs au Parque Central à Masaya
Joueurs d'échecs à Masaya
Des broméliacées poussent sur les fils électriques.
Broméliacées sur les fils

Chichigalpa
Chichigalpa est une petite ville au pied du Volcan San Cristobal. Le fleuron de l'activité locale est la rhumerie Flor de Caña. On peut la visiter. En ville il y a de nombreuses peintures murales, en particulier celles qui évoquent des épisodes de la Révolution de la fin du 20ème siècle. Chichigalpa dans Wikipedia (en espagnol)Chichigalpa dans Wikipedia
Le Volcan San Cristobal est à quelques km au nord de Chichigalpa
Le Volcan San Cristobal vu depuis Chichigalpa
Peinture murale illustrant le Révolution de la fin du 20ème siècle. Il y a de nombreuses peintures murales à Chichigalpa.
Peinture murale à Chichigalpa (fragment)
Église San Blas à Chichigalpa
Iglesia San Blas
Entrée de la Rhumerie Flor de Caña à Chichigalpa.
L'entrée de la rhumerie Flor de Caña
Ancienne locomotive de la rhumerie (1890)
Locomotive de 1890
Atelier de réparation des tonneaux en chêne.
Réparation des tonneaux

Péninsule de Cosigüina
La ceinture volcanique d'étend le long de la côte Pacifique en direction du Salvador et du Honduras. Le dernier volcan au Nord-Ouest du Nicaragua est Cosigüina. Depuis le village de Potosí je suis allé jusqu'au cratère avec mon copain Sicilien. La péninsule est une région peu fréquentée.
La Péninsule de Cosigüina dans Wikipedia (en espagnol)La Péninsule de Cosigüina
Arrivée des pêcheurs à Potosí (Péninsule de Cosigüina)
Au village de Potosí
Baignade sur la plage de Potosí. On voit à l'arrière-plan plusieurs volcans du Honduras
Baignade à la plage de Potosí
Le cratère du  Volcan Cosigüina.
Vue panoramique du cratère du Volcan Cosigüina
Le cratère du  Volcan Cosigüina.
Autre vue du cratère

Île d'Ometepe
Ometepe est la plus grande des îles du Lac Cocibolca (ou Lac Nicaragua). Elle est constituée par deux volcans : Concepción (1610 m), occasionnellement actif, et Maderas (1394 m), en sommeil. J'ai gravi Concepción et le lendemain j'ai fait une grande randonnée à vélo. L'île d'Ometepe dans Wikipedia (en français)Ometepe dans Wikipedia
Les deux volcans vus depuis le ferry entre Rivas et Moyagalpa
Les deux volcans d'Ometepe
Il y a souvent une nappe de brouillard sur Concepción le matin
La nappe de brouillard sur Concepción
Sur Concepción la flore est très riche. On y trouve des pelouses alpines, des broméliacées et ces orchidées du genre Sobralia.
Orchidée Sobralia
Il ne fait pas chaud dans le brouillard, mais on transpire abondamment en gravissant Concepción.
Au sommet de Concepción
Le volcan Maderas vu depuis la Plage de Santo Domingo.
Le volcan Maderas
J'ai fait le tour de Concepción, avec quelques détours. Du Côté Sud il y a une belle route.
Le Tour de Concepción
Baignade dans le Lac Cocibolca (ou Lac Nicaragua) sur l'Île d'Ometepe. Je m'étais déjà baigné dans ce lac à Granada.
La Plage de Santo Domingo

Quelques mots sur le Lac Nicaragua (ou Lac Cocibolca). Son altitude est de 33 m au-dessus du niveau de la mer. Il est peu profond (au maximum 26 à 60 m selon les sources). Sa superficie est de 8264 km², soit 14 fois celle du Lac Léman. Vous pouvez comparer ces deux lacs à la même échelle ici. Vous pouvez aussi comparer le Lac Léman avec les Grands Lacs africains ici.

Bluefields
On accède à Bluefields depuis El Rama en descendant le Río Escondido. Sur une barque avec un moteur de 200 CV, ça décoiffe. Sur la côte on parle plus volontiers anglais qu'espagnol et la culture créole caraïbe est plutôt majoritaire.
Bluefields dans Wikipedia (en anglais)Bluefields dans Wikipedia
Éloge de la diversité à Bluefields
Diversité
Bluefields vue depuis la lagune
Bluefields vue depuis la lagune
Vendeuse de tamales à Bluefields
Tamales

Laguna de Perlas
Depuis Bluefields on accède à Laguna de Perlas à travers un dédale de canaux naturels dans la mangrove. Il y a aussi une route en terre qui rejoint El Rama. Ici on parle Misquito, Anglais et un peu Espagnol. J'ai joint un petit groupe pour aller sur une des petites îles dans la Mer des Caraïbes. Laguna de Perlas dans Wikipedia (en espagnol))Laguna de Perlas
On rejoint Laguna de Perlas (Blue Lagoon) à travers la mangrove
Les canaux à travers la mangrove
Devant mon hôtel à Laguna de Perlas (Blue Lagoon)
Dans un hamac à Laguna de Perlas
L'église Moravienne à Laguna de Perlas. Les fidèles de cette religion sont nombreux ici.
L'église Moravienne
Charpentière au village d'Awas. Ici la machette est utilisée pour toutes sortes de travaux.
Charpentière
Yvonne et sa maman à Raitipura
Villageoises à Raitipura
Enfants jouant avec une vieille pirogue au village d'Awas
Enfants à Awas
Baignade à Raitipura. La pente est très faible.
Baignade à Raitipura
Je me suis joint à trois autres personnes pour aller jusqu'aux petites îles en bateau à moteur
Une des petites îles au N-E de Laguna de Perlas
Nous sommes restés quelques heures sur Clark Cay
Clark Cay
On nous a préparé ce plat. Il y a plusieurs sortes de tubercules riches en amidon.
Repas : crevettes et tubercules
Vue de Clark Kay. L'île mesure environ 400 m dans sa plus grande longueur mais ici on voit sa largeur.
Clark Cay
Retour à Laguna de Parlas
Coucher de soleil sur Laguna de Perlas

Augusto Sandino
On ne peut pas parler du Nicaragua sans évoquer Sandino. On retrouve sa silhouette sur les murs et un des grands partis politiques fait toujours référence au Sandinisme. L'autre figure historique de référence est Carlos Fonseca, leader de la révolution des années 1960-1970.
Augusto Sandino dans Wikipedia (en français)Sandino dans Wikipedia
Buste de Sandino à Masaya
Masaya
Statue de Sandino à León
León
Les révolutionnaires de l'Amérique Latine. À gauche Augusto Sandino, José Martí, Emiliano Zapata, Simón Bolívar et Farabundo Martí. Au centre Ernesto "Che" Guevara. À droite les fondateurs du FSLN : Carlos Fonseca, Silvio Mayorga et Tomás Borge.
León, Musée de la Révolution
À León représentation artistique moderne de la silouhette de Sandino
León
Tomás Borge, Carlos Fonseca, Augusto Sandino et Ernesto Guevara.
Altagracia (Île d'Ometepe)
La silhouette de Sandino, créée par Ernesto Cardenal
León
Statue de Sandino à Tipitapa
Tipitapa
La silhouette de Sandino, créée par Ernesto Cardenal
Altagracia (Île d'Ometepe)
Portrait de Carlos Fonseca, sur la façade de la Mairie de Bluefields
Bluefields

Retour en haut de la page







Divers



Singes Hurleurs
Singe hurleur femelle (Ometepe, Nicaragua)
Écoutez les singes hurleurs
Singe hurleur mâle (Ometepe, Nicaragua)

Le son est au format libre ogg Vorbis. Si votre navigateur ne sait pas le lire, un fichier au format mp3 sera automatiquement utilisé par la plupart des navigateurs. Si votre navigateur a encore des problèmes avec ce lecteur, les fichiers sont disponibles ici : ogg ou mp3.

Les bestioles
On voit quelques oiseaux très colorés. On peut voir des animaux spectaculaires, ou intéressants pour le naturaliste. La photographie est difficile sans matériel de qualité : on est souvent en contrejour sous la canopée et un petit oiseau à 5 mètres de distance demande une longueur focale plus élevée qu'un éléphant à 100 mètres. Voici quelques petites bêtes rencontrées.
Araignée de bonne taille dans ma chambre à Potosí (Péninsule de Cosigüina)  Scorpion dans ma chambre à Potosí (Péninsule de Cosigüina)
Ces deux bestioles ont partagé ma chambre à Potosí
Les geckos sont actifs la nuit. Ils profitent de l'éclairage pour chasser les insectes attirés par la lumière.
Deux geckos communs à Masaya
Fourmis coupe-feuille, ou fourmis champignonnistes (genre Atta ou Acromyrmex)
Fourmis coupe-feuille
Papillon Heliconius charitonia à Ometepe
Papillon Heliconius charitonia à Ometepe
Insecte non identifié à Pipeline Road (Panama)
Insecte non identifié

Peintures murales
Il y a une tradition des grandes peintures murales en Amérique Latine. Autrefois il s'agissait surtout d'exalter les mérites des Révolutions. Cette fonction perdure aujourd'hui. Il y a aussi des œuvres à caractère didactique, et d'autres simplement décoratives. Voilà quelques exemples de ces peintures murales, essentiellement photographiées au Nicaragua.
   Mur décoré devant l'hôpital des enfants à Panama City
Ciudad de Panamá
Grande peinture évoquant la Révolution des années '60 et '70 à León
León
Les grandes figures de la Révolution à León
León
   Mur peint à Chichigalpa. On voit ici la chronologie de la Révolution, la campagne d'alphabétisation, la redistribution des terres et l'aide aux paysans etc.
Chichigalpa
   À Chichigalpa il y a aussi des peintures montrant des scènes de la Nature et de la vie agricole.
Chichigalpa
Atelier de réfrigération et maison peinte à Chichigalpa
Chichigalpa
Scène de la vie agricole peinte  à Chichigalpa
Chichigalpa
Peinture murale à Rivas. On reconnait les deux volcans de l'Île d'Ometepe.
Rivas
   Mur peint à Masaya. On peut reconnaître divers monuments de la ville, Saint-Jérôme, les fêtes folkloriques, le lac et le volcan.
Masaya
Longue peinture murale à Bluefields, contre la violence.
Bluefields
Humour à Bluefields. Les femmes prennent du bon temps pendant que les hommes travaillent aux tâches domestiques.
Bluefields

La Route Interaméricaine
La Carretera Interamericana est la partie de la Route Panaméricaine qui traverse l'Amérique Centrale. La Panaméricaine va du Nord de l'Alaska jusqu'à Ushuaia au Sud de l'Argentine, mais il n'y a toujours pas de route entre le Panama et la Colombie. Il manque un tronçon de 150 km environ dans la Région du Darién. J'ai emprunté largement cette route en bus au Panama, et un peu au Nicaragua.
Route Interaméricaine. Les camions qui transportent la canne à sucre ont deux remorques. 
Transport de canne à sucre et bus jaune
Route Interaméricaine au Panama
Route Interaméricaine
Route Interaméricaine. Camion français (Renault).
Camion Renault

L'eau
L'eau est potable presque partout en Amérique Centrale.
Cependant la plupart des visiteurs achètent de l'eau en bouteille, sans doute environ deux bouteilles par jour et par visiteur. Beaucoup de locaux achètent aussi de l'eau en bouteille. Comme il n'y a pratiquement pas de recyclage, et même très peu de collecte des déchets (sauf au Costa Rica), les bouteilles sont abandonnées dans la nature, de préférence dans les ruisseaux et c'est un spectacle désolant.
J'ai bu surtout l'eau du robinet. Dans les villages où elle était douteuse j'ai utilisé le système de filtration LifeStraw dont je m'étais déjà servi en Afrique. On évite ainsi de laisser des centaines de bouteilles en plastique derrière soi.
J'ai aussi bu pas mal de bière, mais les bouteilles sont retournées à la brasserie.
Plastique, dont beaucoup de bouteilles d'eau

Les transports
Comme partout il faut transporter les marchandises et les personnes. La voiture individuelle est un luxe inaccessible pour beaucoup, et les transports en commun sont largement utilisés. La ville de Panama possède une ligne de métro. Les taxis sont souvent collectifs, et les triporteurs à pédale ou a moteur existent un peu partout. Lorsque les fleuves sont navigables ils constituent une option, parfois la seule.
   Char à bœufs avec joug de cornes
Char à bœufs
Canoé sur le Río de Santa Cruz (Nicaragua)
Canoé
Ferry "El Che Guevara" sur le Lac Cocigalpa (ou Lac Nicaragua)
Ferry
Bateau-ambulance sur le Río près de Tortuguero
Bateau-ambulance
Le cheval est bien pratique quand la piste est boueuse
Cheval
Triporteur du boulanger. Ils sont aussi utilisés pour le transport de passagers.
Triporteur
Les véhicules utilitaires voyagent rarement à vide.
Utilitaire
   Les autobus sont souvent bien décorés. (Ciudad de Panamá)
Autobus
Les autobus sont souvent bien décorés. (Ciudad de Panamá)
Autobus
Les autocars qui relient les petites villes sont souvent bien chargés. Camoapa est une petite ville à 120 km de Managua.
Autocar


Retour en haut de la page



Home      .

Merci à Wikipedia accueil Wikipedia en Français

MM  2017