Daejeon

drapeau de la Corée du Sud
www.3dflags.com


Je suis en mission à Daejeon. Comme je viens déjà de passer six ou sept mois à Gyeongju, le pays n'est pas une complète nouveauté. Je laisse sur cette page des commentaires iréguliers et non datés sur mon séjour dans cette ville technologique de la Corée du Sud [séjour du 10 juillet 2007 au 21 avril 2008, avec courtes interruptions].
Daejeon dans Google EarthSi vous avez Google Earth... Daejeon dans WikipediaDaejeon dans Wikipedia
Mes diaporamas


A la cantine du site, les Coréens mangent le plus rapidement possible. La soupe bouillante et très épicée les fait transpirer abondamment et ils avalent la nourriture comme s'il s'agissait d'une compétition de vitesse. En quelques minutes ils ont déjeuné et sont repartis. J'ai compris pourquoi ils se dépêchent comme ça : c'est pour aller faire une bonne sieste avant de reprendre le travail.
sieste 01 sieste 02 sieste 03
sieste 04 sieste 05 sieste 06
sieste 07 sieste 08 sieste 09
cliquez sur une image pour l'agrandir. 


Un soir je suis allé sous le pont en face de chez moi, où une dame tient un petit comptoir de nourriture. Avec un groupe électrogène, un réchaud à gaz et quelques jerricans d'eau elle prépare des plats qui sentent bon et propose aussi des boissons et des plats rapides comme les célèbres nouilles instantanées dites ramyeon noodles (라면). Je crois qu'elle vend aussi des cigarettes et de la sauce au piments pour les imprévoyants qui pourraient se trouver en état de manque pour la nuit.
Elle dispose de deux tables pour ses clients. Des habitués jouent aux cartes en consommant du soju.
Après avoir signifié par gestes que je désirais manger quelque chose, je pointe vers la marmite qui contient une sorte de ragoût plutôt appétissant. Et là, toujours par gestes, la dame indique catégoriquement que ce n'est pas pour moi. Je crois comprendre que, si un étranger essaye de manger ce plat, les yeux vont lui sortir de la tête, sa langue va peler et de la vapeur va lui sortir par les oreilles. J'opte alors pour des nouilles instantanées et un épi de mais bouilli. Comme il y a quelques moustiques, je découvre la méthode utilisée pour s'en débarrasser. Je connaissais les pièges à haute tension équipés d'une lampe à UV pour attirer et griller les insectes volants. Là, la gargote est munie d'un appareil portable qui ressemble à une raquette de tennis (même forme, même taille), avec la lumière et la haute tension incorporés dans le "cordage". Le tout est alimenté par une batterie placée dans le manche. L'un des joueurs de cartes se lève régulièrement et démontre l'élégance de son revers lifté lorsqu'il aperçoit un moustique qui s'approche des lampes de la gargote. La désintégration du diptère s'accompagne d'un bruit sec et d'une étincelle violette.

Vue depuis le 14ème étage de la Guest House
panorama
cliquez sur l'image pour agrandir

Je suis retourné un autre soir sous le pont. Cette fois la dame m'a servi un plat de riz avec du poulet raisonnablement épicé, avec un peu de kimchi. Les habitués étaient à leur table, avec les cartes, le soju et la raquette désintégratrice.
Pour ceux qui ne connaissent pas le kimchi, il s'agit du plat dont les Coréens ne sauraient se passer pour leurs trois repas quotidien. Pour la recette de base, vous prenez du chou et du piment, vous mettez dans une jarre et vous enterrez le tout pendant six mois avant de déguster. On peut agrémenter la fermentation en ajoutant d'autres légumes, du poisson, des huitres ou des épices. Lorsque vous mangez un repas coréen, ne vous forcez pas à finir le kimchi, sinon on va immédiatement vous en apporter un autre bol.
Je parlais un peu plus haut du soju. Cet alcool est consommé en abondance dans les repas un peu festifs, c'est à dire deux ou trois fois par semaine pour les techniciens du chantier. Son principal intérêt (pour les Coréens) est son action bien plus rapide que celle de la bière, par exemple, pour un prix modique. Heureusement, il est courant ici de faire appel au taxi pour rentrer chez soi en sortant du restaurant. Mon copain Jacques, qui est médecin, m'a expliqué que beaucoup d'Asiatiques ne métabolisent pas l'éthanol comme les occidentaux, c'est pourquoi une petite quantité de soju leur fait tant d'effet. Il y a souvent des contrôles d'alcoolémie pour les conducteurs de voitures.
Nous avons eu des visiteurs japonais sur le chantier. Ils ont préféré utiliser le taxi plutôt que prendre une voiture de location. Selon eux, leur entreprise interdit de conduire en Corée en raison de la dangerosité des conducteurs coréens. Bon, ce n'est pas l'Asie du sud-est, et les véhicules sont ici en bon état. On s'habitue à conduire comme les Coréens, c'est à dire à passer au feu rouge et à garer une voiture sous les panneaux d'interdiction. Mais nous autres occidentaux laissons passer les piétons, ce qui les surprend beaucoup.

Je dois quand même dire quelques mots sur la qualité coréenne. Il y a quelque temps j'ai acheté une rallonge électrique. C'est un modèle avec phase, neutre et terre, alors que les prises comportent rarement un connecteur de terre, et qu'en général il n'est pas branché. Dès que j'ai voulu utiliser ma rallonge, un disjoncteur a sauté en amont de celui de ma chambre. J'ai plus tard contrôlé ma rallonge avec un ohmmètre. La phase était branchée sur le connecteur de terre. C'était pourtant un modèle de grande série, marqué "made in Korea". Un jour j'ai voulu utiliser un échaffaudage monté sur roulettes. je l'ai fait rouler doucement sur une surface de bitume lisse, mais ça a suffi pour casser une soudure. Mais ici on ne plaisante pas avec l'aspect visuel : l'inox doit briller. Les échelles à crinoline sont particulièrement brillantes. Mais ne regardez pas de trop près la soudure des barreaux, sinon vous hésiterez à les emprunter. Sur le site on doit utiliser un détecteur de fuite de type spectromètre de masse (détecteur d'hélium), comme sur tout chantier de ce type. L'appareil des Coréens a un écran haute résolution en couleur, des touches tactiles, parle et sans doute plus. Mais aucun d'eux ne sais faire une mesure sérieuse, et ils n'utilisent pas de fuite étalon, accessoire indispensable pour quantifier une mesure. Pas de commentaires sur la sécurité avec la pression ou l'électricité dans les sites industriels. On est loin de l'Europe. Et ne parlons pas non plus de l'installation électrique dans les restaurants.
Par ailleurs mes collègues arrivés avant moi ont cassé plusieurs chaises de bureau, juste en s'asseyant dessus.

Copains, copine.
Deux photos de ma copine et de mes copains, rencontrés à l'entrée d'un bar pour l'une et dans un restaurant pour les autres.
copine copains
cliquez sur une image pour l'agrandir.

La campagne environnante est un peu moins jolie que du coté de Gyeongju, et la mer est trop loin. Il y a cependant de belles promenades possibles, en particulier dans le parc national de Guryongsan, au départ de Donghaksa.
Les crêtes de Guryongsan
panorama
cliquez sur l'image pour agrandir

Sommet Donghaksa
cliquez sur une image pour l'agrandir. 

J'ai aussi fait des diaporamas visibles en ligne :
Magoksa et Buddhas


Nous avons eu un peu de neige cet hiver. Il fait plutôt froid et sec en hiver (-11°C atteints en janvier et février 2008) alors que les étés sont chauds et humides (normalement près de 300 mm d'eau en juillet et en août). La rivière est même restée partiellement gelée pendant plusieurs semaines.
Neige Neige
cliquez sur une image pour l'agrandir.
Click pour les prévisions de Daejeon, Corée du Sud

Cet hiver, sur le site de l'expo 93 il y a une fête des lanternes. Il fait froid, mais nous l'avons visitée un soir. Ce sont surtout des constructions en tissu avec des lumières à l'intérieur. Il y a aussi un gigantesque dragon fait avec des assiettes et des tasses en porcelaine. Sa queue sinueuse doit bien faire 50 mètres de longueur. Il y a aussi des reconstructions lumineuses de monuments célèbres, comme la Tour Eiffel.
Dragon Dragon Tour
Dragon Lampions Porte
cliquez sur une image pour l'agrandir.

La bouffe
Bien que généralement très épicée, la nourriture ne m'a pas déplu. Nous autres occidentaux apprécions particulèrement les grillades dans les restaurants. Les photos qui suivent ne sont certainement pas un échantillon représentatif de la nourriture coréenne. Mais elles montrent un éventail de ce que nous avons mangé au restaurant. On peut voir que la table est toujours trop petite pour les nombreux plats qui accompagnent le plat principal, toujours partagé (tout le monde prend la même chose). Ces accompagnements sont souvent des produits de la mer, ou alors des légumes en sauce piquante. Parmi les curiosités, notons le poisson fermenté (en particulier l'ammonia fish) ou encore les chrysalides de vers à soie ou beondegi  (번데기).
bouffe bouffe bouffe
bouffe bouffe bouffe
bouffe bouffe bouffe
bouffe bouffe bouffe
bouffe bouffe bouffe
cliquez sur une image pour l'agrandir.

Les animaux
Je n'ai pas vu d'animaux bien spectaculaires. Il y a beaucoup de hérons et sans doute les connaisseurs pourraient identifier de nombreuses espèces d'oiseaux.  Moi qui m'intéresse aux reptiles et amphibiens j'ai vu plusieurs espèces de grenouilles et de crapauds et quelques serpents. Chose curieuse, je n'ai jamais vu de lézard, malgré de nombreuses promenades dans des coins rocheux et ensoleillés. Mon collègue Eric en a vu un. Près de Donghaksa j'ai vu cette bestiole curieuse.
planaire


Un collègue de PJ qui est zoologiste l'a identifié comme une espèce précise de planaire.


Merci à Wikipedia
MM, 11 avril 2008 (avec quelques ajouts postérieurs)